Pôle Socio Judiciaire

Socio-judiciaire

Nos services  > Pôle socio-judicaire

Pôle socio-judiciaire

SASJ - Service d’Accompagnement Socio-Judiciaire

Le SASJ vise à favoriser la réinsertion sociale des personnes, placées sous-main de justice, et à prévenir la récidive en étroit partenariat avec le Service Pénitentiaire d’insertion et de Probation (SPIP) de la Mayenne. 

Hébergement d’Urgence pour Auteurs Présumés de Violences Conjugales / intra familiales (éviction)

L’orientation des auteurs de violences conjugales sur le dispositif SASJ s’effectue via le tribunal judiciaire qui contacte le numéro d’astreinte de l’association pour vérifier la disponibilité des places. La prise en charge des bénéficiaires débute dès la sortie du tribunal, à la suite de la garde à vue, la personne d’astreinte allant directement la chercher au tribunal.

Les placements stabilisés dits « sorties sèches »

L’orientation des personnes incarcérées sur le dispositif SASJ s’effectue par le SPIP dans le but de prévenir la récidive. Elle vise les personnes en attente d’une place sur une structure via le SIAO, se retrouvant à la rue, sans solution d’hébergement. Une demande est alors faite par le SPIP à l’association Les 2 Rives pour vérifier la disponibilité d’une place grâce à la fiche de liaison établie entre le SPIP et l’AL2R. 

Les placements extérieurs

Alternative à l’incarcération, le placement extérieur constitue un moyen de prévenir la récidive par l’insertion socio-professionnelle des personnes placées sous-main de justice. Le SPIP oriente directement vers l’association Les 2 Rives les personnes, pour qui, une demande d’aménagement de peine est possible. Le travailleur social du dispositif SASJ reçoit en entretien d‘admission la personne au préalable dans le but d’évaluer les besoins d’accompagnement et l’adhésion au règlement de fonctionnement interne. Un règlement de fonctionnement est établi de manière spécifique, par avenant, notifiant des obligations suite au placement extérieur en rappel des contraintes judiciaires (exemple : horaires de présence sur le site, interdiction de recevoir du monde au sein de l’hébergement …), ce dernier étant rédigé et ajusté, en lien étroit avec le SPIP afin de garantir le cadre lié aux obligations de la personne accueillie. En cas de manquement, l’association se réfère automatiquement et dans un délai immédiat pour prévenir la maison d’arrêt ainsi que le SPIP.